top of page

Biographie

Né en Belgique dans la vallée de la Meuse - berceau de la dinanderie et de l’orfèvrerie - Jacques Dieudonné, étudie cet art à l’ancienne École d’Art de l’Abbaye de Maredsous (IATA) en Belgique. Compagnon bijoutier-joaillier, diplômé de l’École des Arts-Décoratifs de Strasbourg en création du bijou, il obtient en 1972 le Diplôme National des beaux-Arts de France option sculpture.

Il pratique l’art du métal sous toutes ses formes depuis plus de cinquante ans.

Dès 1974, dans son atelier de Val David au Québec, il crée des bijoux-sculptures en métaux précieux, de petits bronzes coulés à cire perdue, des sculptures réalisées par façonnage aux marteaux de feuilles de cuivre ou de laiton.

Une collection de ses bijoux-sculptures sera éditée par les Ateliers d’art de Maredsous à travers différents pays d’Europe.

Il exposera ses bijoux et sculptures à travers le Canada ainsi qu’au Japon et aux USA : Boston, New York …

La quête spirituelle est fondamentale dans le parcours de Dieudonné, il vivra d’ailleurs une expérience monastique durant deux années dans une communauté de moines bénédictins en Belgique avant de continuer sa formation artistique aux Arts-Décoratifs de Strasbourg. Après une approche de la spiritualité orthodoxe par l’Icône, il s’orientera définitivement dans une quête spirituelle, d’intériorité, à travers l’abstraction et le volume.

En 1983, il installe son atelier dans le sud de la France, laisse peu à peu le bijou pour créer des sculptures de plus grands formats tout en proposant une formation aux différentes techniques qu’il pratique autour de la quête du volume : la sculpture sous différentes techniques :  bijouterie, dinanderie/sculpture, modelage de la terre et du plâtre, moulages : plâtre, résines, élastomères ...  

En 1990, répondant à diverses interpellations, il franchit le pas de l’art « sacré ». Ces créations seront demandées à travers l’Europe. Sa réflexion sur l’espace liturgique, la création de mobilier et objets du culte chrétien occupera toute son énergie. Aujourd’hui, ses œuvres se trouvent autant dans la plus humble chapelle comme St Blaise à Pompadour que dans de prestigieuses cathédrales comme St Paul de Liège en Belgique ou San Lorenzo de Tivoli en Italie, St Front de Périgueux ou encore dans la Basilique Nationale de Koekelberg à Bruxelles etc. ...

En 2005, il est Lauréat du Prix « Talents d’exception » de la Fondation Bettencourt-Schueller pour la création de la sculpture monumentale « Mur de Gloire » de la chapelle St Joseph à Châlons-en-Champagne.

Depuis 2023, il collabore avec la Galerie 21 de Toulouse en France.

jacques-dieudonne-castres-tarn_29Q9793_657x.webp
Biographie_3.jpeg
5B1A1663.webp
bottom of page